Je partage avec vous mon parcours atypique qui m’a amené à vous présenter aujourd’hui mes services de thérapeute énergéticien. Vous découvrirez ces épreuves qui m’ont amené à Qui Je Suis aujourd’hui, entre perte douloureuse, épreuves et maladie comme chemin initiatique. Bonne lecture.

Confronté à la mort de mon grand père paternel vers l’âge de 11 ans, mon corps a violemment réagi par une poussée de fièvre qui a duré plusieurs jours.

Suite à cet épisode douloureux, je me suis ouvert au monde de l’invisible, de l’irrationnel.

J’ai rapidement ressenti des présences aux énergies parfois lourdes parfois plus légères dans la pièce dans laquelle je me trouvais.

Il m’est arrivé également de me sentir observé ou de voir défiler des scènes du passé dans un lieu. Ces manifestations au départ me faisaient peurs car je ne savais pas comment les appréhender au quotidien.

Durant mon adolescence, ces manifestations perduraient notamment quand j’étais seul dans un habitat, certainement parce que j’étais plus à l’écoute de moi-même. Je me suis rendu à l’évidence que ces manifestations faisaient parties de ma vie. Plutôt que de les refouler, j’ai pris la décision de les accepter.
A partir de ce moment là, j’ai vécu d’une manière plus sereine ma différence.

Arrivé à l’aube des mes 30 ans, j’ai contracté une maladie qui me laissait peu de répit, tant je me tordais de douleurs.
J’ai rencontré de nombreux spécialistes allopathiques et holistiques, mais sans grand résultat.
Ma guérison est venue de la rencontre d’une thérapeute en ayurvéda qui m’a prescrit de la pharmacopée indienne durant 2 bonnes années.
Ces années ont été bénéfiques pour moi car mon  corps physique retrouvait sa vitalité et mon esprit s’apaisait de plus en plus.
Plus ma santé s’améliorait, plus je me révélais à moi-même.

Mes sens s’aiguisaient  jour après jour,  mes capacités à percevoir le monde invisible s’accentuaient (clairvoyance, clairaudience).

Cependant, j’avais un besoin intérieur insatiable de réponses à des questions peu banales que je me posais sur l’après vie, sur les présences que je ressentais, les énergies lourdes, les entités, sur tout ce qui nous entoure qui est invisible à l’œil nu et accessible en grand avec l’énergie du cœur.

Toutes ces questions, j’ai osé les poser à cette thérapeute.

Mon intuition me disait qu’elle pourrait y répondre.

Effectivement, ce fut le cas.

Comme je le dis souvent , écoutez vous, car il n’y a pas de hasard dans les rencontres, juste des rendez vous.

Cette maladie a été le déclencheur qui m’a amené à m’ouvrir à beaucoup plus grand que moi, et à entamer un long travail sur moi-même au cours duquel j’ai appris à prendre soin de moi, à m’aimer, à voir plus loin que mes yeux d’humain, à ressentir pas seulement avec ma peau mais aussi avec mon cœur.

Ce que je retiens de ces moments difficiles, ce sont les qualités que j’ai développées ( ma volonté, ma sensibilité, ma détermination, mon écoute , mon ouverture d’esprit, ma bienveillance, mon humanité…).

Cette introspection en continue sur moi-même, sur la vie, sur l’autre, et le développement de mes potentiels m’ont amené petit à petit à m’intéresser à des formations prenant en compte la globalité de l’être corps/cœur/âme/esprit.

Tous ces événements, toutes ces formations, tous mes choix m’ont conduit à me réaliser.

Par réaliser, j’entends à choisir ma vie, plutôt que de laisser les circonstances, ou mon entourage choisir ma vie.

J’ai fait un pas vers moi.

J’ai pris ou repris ma responsabilité, je n’accuse plus l’autre de ce que mon égo qualifierait d’échecs, mais au contraire je regarde simplement ce que chaque  expérience ou rencontre vient m’enseigner, puis j’agis en conséquence.

energeticien caen david quesnel

On a tous nos propres défis à relever, consciemment ou inconsciemment.
Je ne compare plus mon chemin avec celui des autres car j’ai compris que chacun avait ses propres défis à relever.
L’important aujourd’hui est de comprendre, qu’il faut bien être accompagné sur le chemin de son évolution.
Oui faire un pas vers soi, c’est être courageux.

Chaque jour est une opportunité de grandir, d’élever  sa conscience pour comprendre ce qui se joue en nous, ce que la vie nous joue comme partition.

A chacun de prendre la responsabilité de ce qu’il veut vivre.

Si vous êtes excédé(e) par une situation, ou si vous avez le sentiment d’attirer des personnes toxiques, de tourner en rond, donnez vous les moyens de changer cela, bougez vous !

Tout est possible à tout moment. Se bouger est un choix, rester immobile est également un choix.

Etre heureux est un état naturel, alors que décidez vous ?  

Soyons clair, l’accompagnateur que vous aurez choisi, fera environ 50% du travail, le reste c’est à vous de le faire.

Lorsque l’on souhaite modifier ce qui se répète dans notre vie , ce qui nous dérange,  se prendre en main est la seule possibilité, et  comprendre que la fatalité ou le courage d’avancer sont un choix qu’il vous appartient de faire.

Ce n’est pas l’épreuve qui nous définit mais plutôt notre état d’esprit. La manière dont nous accueillons l’information.

L’important n’est pas comment je suis tombé, et combien de temps, mais ce que je mets en place dans ma vie pour me relever.

LE CHANGEMENT EST UNE OPPORTUNITE

Aujourd’hui du haut de mes 46 ans, je continue à travailler sur moi-même au quotidien.

J’apprends chaque jour à apprécier ma vie et la vie qui m’entoure.

J’ai compris que travailler sur soi consciemment était essentiel pour mon bien-être ( corps/âme/esprit), et qu’il était tout autant important de vivre en harmonie avec son/sa conjoint(e), sa famille, ses ami(es), que de se retrouver seul avec soi-même parfois loin du brouhaha quotidien pour se ressourcer.

Le juste équilibre avant toute chose pour être heureux et en paix avec soi-même.

C’est ma vérité, qui peut être différent de la vôtre car chacun est unique.

Ma plus belle rencontre c’est moi-même !